Géologie

Le Géoparc de la Côte Basque contient un des livres les plus merveilleux jamais écrits. Ses pages se sont formées sous la mer et aujourd’hui, couche après couche, ils forment un livre continu de plus de 13 kilomètres de falaises où les géologues peuvent lire plus de 60 millions d’années consécutives de l’histoire de la Terre. La grande extinction des dinosaures, survenue à la fin du Crétacé, ou encore le grand réchauffement climatique du début de l’Éocène sont quelques-uns des moments critiques que nous offre l’histoire écrite dans ces roches.

Après des décennies de recherches scientifiques, le flysch de la Côte du Géoparc a été reconnu par l’Union Internationale des Sciences Géologiques (IUGS) et l’UNESCO comme l’un des grands affleurements géologiques de la planète. À souligner également le côté spectaculaire des processus d’érosion qui donnent lieu à une bande littorale où alternent d’excellents exemples de falaises, de grands éboulements, des platiers et de magnifiques plages de sable où se reposer et profiter de l’environnement.

L’intérieur du Géoparc est formé de montagnes calcaires du Crétacé Inférieur qui recèlent des vallées encaissées où les traditions et le paysage ont été respectés. Ces montagnes ont été littéralement diluées et érodées, donnant lieu à une riche collection de particularités karstiques, en particulier un nombre important de grottes qui ont été occupées durant le Paléolithique et fournissent au Géoparc un patrimoine archéologique de grand intérêt qui comprend des peintures rupestres comme celles d’Ekain, déclarées Patrimoine de l’Humanité.